blasmer


blasmer
Blasmer, act. acut. Est laidanger, taxer de deshonneur et vitupere quelqu'un, Alicuius existimationem opprobrio atterere, laedere, diminuere. Il vient de blasphemer par syncope, qui vient du Grec, {{t=g}}blasphêméin{{/t}} qui est composé de {{t=g}}blaptô{{/t}} qui signifie blesser, leser et {{t=g}}phêmê{{/t}} signifiant renommée et reputation. Ainsi Blasmer est par mesdisance et detraction, offencer le bon nom et reputation d'aucun. On dit aussi mais par catachrese, blasmer les marchandises et autres choses telles, pour despriser et avilir à non pris, Verbis contemnere, nihili facere, improbare. Mais blasmer en fait de denombremens et adveus, est bailler reproches contre telles declarations de teneures feodales, y quotans par le Sieur de fief, les deffectuositez et desguisemens, commis par le vassal qui les a baillez, Rerum clientelarium professiones vitiosas autumare, earumque obmissiones traductionesque notare. Vitia professionis annotare, ac veru transfigere.
Blasmer et reprendre aucun, In crimen vocare.
Blasmer et despriser quelque chose, Obtrectare aliquid.
Blasmer aucun de ce dont il doit estre loué, In crimen vertere quod gloriae esse debet.
Se blasmer, Detrahere de se.
Dire quelquechose par affection de blasme, ou reprendre, Accusatorie dicere.
Qui n'est point à blasmer, A culpa remotus.
Qui ne resiste point à tort et injure qu'on luy fait, s'il peut, il fait aussi grand, et est autant à Blasmer que si, etc. Qui non obsistit, si potest iniuriae, tam est in vitio, quam si parentes deserat.
Je crain que tu ne me vueille blasmer, que je ne t'escri point assez souvent, Vereor ne literatum a me officium requiras.
Faire blasmer quelqu'un, In inuidiam aliquem adducere.
Blasmer fortune, Assignare culpam fortunae.
Blasmer et accuser aucun par devant le peuple, Compellare aliquem in concione.
Qui est-ce qui ne te blasmera de ce? Quis erit, vitio qui id non vertat tibi.
Ils me blasment et reprennent que, etc. Dant mihi vitio quod, etc.
Qui reprent et blasme autruy, Taxator, Vituparator.
Qui blasme et reprend la façon de plusieurs aages precedens, Castigator seculorum.
Blasmé, m. acut. particip. Est celuy sur lequel le blasme est mis, Infamia affectus, Cuius existimationi labes illata est.
Blasmée, f. penac. Celle qui est detractée, Cuius existimationi damnum datum est.
Estre blasmé et reprins, In crimen incurrere, Crimini subiici, Esse in culpa. Culpam alicuius rei sustinere, Habere inuidiam, Vituperationem subire, In vituperationem cadere.
Craindre d'estre blasmé, Crimen metuere.
Estre blasmé par quelqu'un, Inuidiam capere apud aliquos.
Il en sera blasmé, In crimen veniet.
Tu seras blasmé et reprins de cela, Noxiae tibi erit haec res.
Il fut blasmé et hay des Senateurs à cause de cela, Factum illud inuidiae ei fuit apud patres.
Blasmable, digne d'estre blasmé ou mesprisé, Vituperabilis.
Celuy qui a merité d'estre blasmé, blasme les autres, Transit conuitium.
Je ne nie pas que je n'aye gaigné d'estre blasmé en cecy, Esse in hac re culpam meritam non nego.
Estans grandement blasmez et hais, Cum arderent inuidia patres.
Les larrecins ne sont point blasmez et estimez meschans, qui se font hors les limites de la cité de celuy qui les fait, Latrocinia nullam habent infamiam, quae extra fines cuiusque ciuitatis fiunt.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • blasmer — Blasmer. v. act. Reprendre, condamner. Blasmer une personne, une action. on ne sçauroit assez le blasmer. tout le monde a blasmé son procedé. Blasmer, Se dit aussi, d une censure que le Juge fait publiquement à une personne qui a failly en… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • blâmer — (blâ mé) v. a. 1°   Juger et prononcer que quelqu un est digne de blâme. La première chose dont il fut blâmé. On le blâma d avoir ainsi parlé. Blâmer la légèreté de quelqu un, ou quelqu un de sa légèreté. •   On me blâme de ce que.... Je ne vois… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • blâmer — [ blame ] v. tr. <conjug. : 1> • 1080; lat. pop. °blastemare « faire des reproches », lat. ecclés. blasphemare → blasphémer 1 ♦ Porter, exprimer un jugement moral défavorable sur (qqn, son comportement). ⇒ accuser, anathématiser, attaquer,… …   Encyclopédie Universelle

  • curieux — curieux, euse (ku ri eû, eû z ) adj. 1°   Qui a cure de, soin de, souci de. •   Il est vrai que Platon, curieux observateur des antiquités, fait le royaume de Troie, du temps de Priam, une dépendance de l empire des Assyriens, BOSSUET Hist. III,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • démembrer — (dé man bré) v. a. 1°   Découper un corps par membres. •   On écorche, on taille, on démembre Messire loup ; le monarque en soupa, Et de sa peau s enveloppa, LA FONT. Fabl. VIII, 3. •   Écorcher, démembrer un pauvre animal sans défense, J. J.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • qui — (ki), pronom relatif, ou mieux conjonctif, des deux genres et des deux nombres. 1°   Il unit un substantif à une proposition subordonnée ; en cet emploi, il n est jamais le régime direct d un verbe, bien qu il puisse être le régime d une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • blame — {{11}}blame (n.) early 13c., from O.Fr. blasme blame, reproach; condemnation, a back formation from blasmer (see BLAME (Cf. blame) (v.)). {{12}}blame (v.) c.1200, find fault with; c.1300, lay blame on, from O.Fr. blasmer (12c., Mod.Fr. blámer) to …   Etymology dictionary

  • reprendre — Reprendre, Recipere, Resumere, voyez Prendre. Reprendre aucun qui s enfuit, Fugitiuum reprehendere. Je n ay pas encore bien repris mes espris pour escrire, Nondum satis sum confirmatus ad scribendum. Reprendre son aleine, Spirare, Respirare.… …   Thresor de la langue françoyse

  • Blame — (bl[=a]m), v. t. [imp. & p. p. {Blamed} (bl[=a]md); p. pr. & vb. n. {Blaming}.] [OE. blamen, F. bl[^a]mer, OF. blasmer, fr. L. blasphemare to blaspheme, LL. also to blame, fr. Gr. blasfhmei^n to speak ill, to slander, to blaspheme, fr. bla sfhmos …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Blame — Blame, n. [OE. blame, fr. F. bl[^a]me, OF. blasme, fr. bl[^a]mer, OF. blasmer, to blame. See {Blame}, v.] 1. An expression of disapprobation fir something deemed to be wrong; imputation of fault; censure. [1913 Webster] Let me bear the blame… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.